Aide au logement des jeunes actifs

 Qui peut bénéficier de l’aide au logement ?

Conditions du locataire

  • Vous êtes :
    • Âgé(e) de moins de 25 ans et salarié(e) d’une entreprise du secteur privé y compris agricole située en France Métropolitaine ou DROM quelle que soit la nature de votre contrat de travail (CDI, CDD, Contrat Unique d’Insertion, Contrat de Travail Temporaire, intérimaires).
    • Alternant(e) (sans limite d’âge) d’une entreprise du secteur privé y compris agricole située en France Métropolitaine ou DROM en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation.
  • Vous disposez d’un contrat de travail depuis moins de 18 mois.
  • Vous percevez un salaire brut mensuel compris entre 30% (467€) et 110% (1711€) du SMIC (1) 

(1) SMIC brut au 1er janvier 2021 : 1554,58 €.

Conditions du logement 

  • Votre logement est situé en France (métropole ou DROM) et constitue votre résidence principale
  • Vous êtes titulaire d’un bail de location vide ou meublée ou d’un bail en colocation au moment de la demande
A savoir -  L’aide au logement des jeunes actifs : 
  • n’est pas cumulable avec l’aide à la mobilité Action Logement de 1 000 €
  • est cumulable avec l’aide MOBILI-JEUNE
Si vous rencontrez des difficultés pour payer votre loyer durant la crise sanitaire, découvrez l’aide aux impayés de loyers.
 Caractéristiques 

Quand effectuer votre demande ?

Vous disposez d’un délai de 18 mois à compter de la date de début de votre contrat de travail ou contrat d’alternance pour effectuer votre demande. Vous devez toujours être en poste à la date de votre demande.

Habitat Jeunes Montpellier

INFO COVID

En raison des annonces gouvernementales en lien avec la crise sanitaire, nous vous informons que l’accueil physique et téléphonique de l’association ainsi que le service boutique logement  et le restaurant associatif seront fermés du mardi 6 avril au dimanche 2 mai 2021.

Les réunions d’informations organisées les mardis et samedis à 10h00 sont donc annulées et ce, jusqu’à nouvel ordre.

Pour les personnes qui bénéficient déjà d’un accompagnement, les conseillères logement maintiendront leurs missions.